lun. Avr 15th, 2024

La rhinite hypertrophique est un processus inflammatoire chronique dans lequel il y a une prolifération de la membrane muqueuse de la cavité nasale. Les changements hypertrophiques qui se produisent dans cette maladie peuvent être à la fois limités et diffus. D’un point de vue clinique, cette affection s’accompagne d’une violation prononcée de la respiration nasale, de maux de tête périodiques et de certains autres signes. Le danger de cette pathologie réside dans le fait que dans les cas avancés, la réaction inflammatoire peut se propager aux sinus paranasaux, à la trompe d’Eustache, etc. En raison du fait que les patients avec ce diagnostic sont obligés de respirer constamment par la bouche, ils ont souvent des processus inflammatoires du pharynx et de la trachée.

La rhinite hypertrophique est aussi appelée hyperplasique. Ce terme a été introduit dans la pratique médicale par l’oto-rhino-laryngologiste soviétique Leah Borisovna Dainyak dans les années quatre-vingt du XXe siècle. Selon diverses sources, parmi toutes les maladies des organes ORL, ce processus pathologique représente de six à quinze pour cent. Le plus souvent, une telle pathologie est rencontrée par des personnes âgées de vingt-cinq à cinquante-cinq ans. Dans le même temps, aucune dépendance à l’égard du sexe ne peut être décelée.

Comme nous l’avons déjà dit, la rhinite hypertrophique est une pathologie chronique. Souvent, il se distingue par un cours lentement progressif. On pense qu’une combinaison de plusieurs facteurs joue un rôle dans le développement de cette maladie. Tout d’abord, il s’agit de processus inflammatoires aigus fréquents dans la cavité nasale, récurrents au moins trois fois par an. Cela inclut également les formes compliquées de rhinite aiguë. Il a été établi que les personnes ayant un septum dévié sont beaucoup plus susceptibles de rencontrer un tel processus pathologique. En raison du fait que le septum est incurvé, la perméabilité normale des voies nasales est perturbée et l’écoulement complet de la sécrétion muqueuse s’arrête. Cela comprend également diverses anomalies structurelles ou blessures du squelette facial, entraînant une stagnation similaire du mucus.

Souvent, l’apparition de cette maladie est précédée d’une utilisation excessive à long terme d’agents nasaux ayant un effet vasoconstricteur. Ces médicaments, avec leur utilisation incontrôlée, peuvent perturber les processus trophiques dans les tissus. En conséquence, l’hypertrophie muqueuse agit comme un mécanisme compensatoire. D’autres facteurs prédisposants incluent le contact systématique avec un air trop pollué ou enfumé, par exemple, lorsque l’on travaille dans diverses industries, des conditions environnementales défavorables, une exposition fréquente à des températures trop basses ou trop élevées. Parfois, la survenue d’une rhinite hypertrophique est précédée d’autres maladies du nasopharynx. Un exemple est les formations kystiques ou polypes. Les personnes souffrant de divers problèmes du système cardiovasculaire sont également à risque.

Il existe plusieurs classifications de la rhinite hypertrophique, cependant, une seule, basée sur la prévalence du processus pathologique, est la plus populaire parmi les médecins. Cette classification comprend les formes diffuses et limitées. La forme diffuse est la plus courante. Elle se caractérise par un épaississement plus ou moins uniforme de toute la muqueuse. La forme limitée de cette maladie implique la formation d’un foyer local, dans lequel il existe des signes d’hyperplasie. Dans le même temps, l’activité fonctionnelle des autres tissus n’est pas altérée.

Symptômes de la rhinite hypertrophique

Symptômes de la rhinite hypertrophique

En général, les symptômes d’un tel processus pathologique ne diffèrent en aucune spécificité. Il est extrêmement difficile de suspecter une forme hypertrophique uniquement sur la base de manifestations cliniques concomitantes. Tout d’abord, une personne malade se plaint de problèmes de respiration nasale. Le nez est constamment bouché et il devient donc nécessaire de respirer par la bouche ou d’appliquer des gouttes vasoconstrictrices. Bien sûr, tout cela entraîne une diminution significative de la qualité de vie.

Au fil du temps, un symptôme tel que l’écoulement par le nez de masses muqueuses ou mucopurulentes abondantes se joint. Dans le même temps, ce processus s’exprime le plus intensément le matin. Progressivement, les vasoconstricteurs perdent leur efficacité. Le patient change de médicament, mais le résultat attendu ne se produit toujours pas. Sans faute, il y a une oppression de la fonction olfactive, jusqu’à une incapacité totale à distinguer les odeurs.

En raison de la respiration systématique par la bouche, des symptômes tels qu’une sensation de bouche sèche, des ronflements fréquents, etc. Une personne malade indique des épisodes périodiques de maux de tête douloureux, des problèmes d’endormissement. Une fatigue accrue et une diminution significative des performances sont notées.

Diagnostic et traitement de la maladie

Diagnostic et traitement de la maladie

Tout d’abord, cette maladie implique une rhinoscopie. Pour une évaluation plus complète de l’état de la muqueuse, il est recommandé de prescrire un examen endoscopique, qui peut être complété par une biopsie avec histologie ultérieure du matériel obtenu. De plus, un examen aux rayons X, une tomodensitométrie et une rhinopneumométrie sont présentés.

Il est possible de gérer un seul traitement conservateur pour la rhinite hyperplasique uniquement aux premiers stades de son développement. Parmi les médicaments, on utilise des médicaments vasoconstricteurs et anti-inflammatoires, ainsi que diverses méthodes physiothérapeutiques. Dans les cas plus avancés, une intervention chirurgicale est indiquée, ce qui implique une cryodestruction, une destruction au laser ou une excision mécanique des tissus affectés.

Prévention de la rhinite hypertrophique

Les principes de prévention sont réduits au traitement correct de l’inflammation aiguë émergente dans la cavité nasale ou les sinus paranasaux, en évitant les contacts fréquents avec de l’air pollué, ainsi qu’en augmentant le niveau de protection immunitaire.


Lire aussi:
Comment perdre de la graisse de la poitrine
Varice traitement bio
Veines bleues sur les pieds
Une nouvelle façon de détecter précocement le risque de maladie cardiovasculaire
Les scientifiques ont prédit comment Hulk et Spider Man vieilliront
Le danger mortel du sel expliqué
Veine dans les jambes
3 ballerines thé minceur avis
Maigrir rapidement thé
Comment perdre 5 a 6 kilos
Draineur minceur naturel
Produits laitiers sur la table des enfants
Lien prouvé entre asthme et hormones sexuelles
Clinique varice tremblay
3 facteurs qui nuisent au dos (les talons sont également sur la liste)
Maigrir avec le sport en salle
Recettes de canard de Noël du monde entier
5 meilleures recettes de pilaf
Regime maigrir equilibre
Maigrir en 1 journee